FORMULAIRE DE CONTACT

Veuillez saisir votre e-mail, afin que nous puissions vous contacter pour le suivi.

Vous avez une demande concernant la prise en compte de la RT2012, des questions spécifiques ou tout autre, interrogez nous à l’aide de ce formulaire de contact ou grâce à la messagerie instantanée. Nous nous engageons à vous répondre dans les plus brefs délais !

Vous souhaitez avoir un devis adapté à votre projet et ne pas perdre de temps saisissez des maintenant les caractéristiques de votre projet, à l’aide du formulaire ci-dessous.

Caractéristiques techniques de votre projet

Pour les fichiers lourds utiliser SMASH

Indiquer les matériaux qui composent les murs donnant sur l'extérieur
Indiquez l'emplacement des isolants (intérieur, extérieur ou réparti)
Pour une isolation par l'intérieur indiquer le type de doublage
Indiquez la composition de vos volets
Indiquez l'emplacement des volets
Indiquer le mode de fonctionnement de votre PAC Air/Air
Indiquez les pièces chauffées par la pompe à chaleur
Indiquez le mode de fonctionnement de votre PAC Air/Eau
Indiquez les pièces chauffées par la pompe à chaleur
Indiquez le mode de fonctionnement envisagé de votre PAC géothermique
Indiquez les pièces chauffées par la pompe à chaleur
Indiquer le type de poêle envisagé
Indiquez les pièces chauffées par le poêle à bois
Indiquez le combustible
Indiquez le type de chaudière envisagé
Indiquez les pièces chauffées par la chaudière
Indiquez le système d'émission de chaleur de votre chaudière
Indiquez le type de radiateur electrique envisagé
Indiquez le mode de fonctionnement
Indiquez les pièces chauffées par les radiateurs
Indiquez des options
Dans le cas d'un thermodynamique, indiquer le mode de fonctionnement
Indiquer le type de ventilation envisagé
Dans le cas d'une simple flux, indiquer le mode de fonctionnement

Comment compléter le formulaire ?

  • Cochez sur l’une ou plusieurs illustrations et cases en fonction des éléments constituant votre bâtiment,

  • Lorsque un élément n’est pas présent dans le choix multiple ou que vous désirez apporter plus de précisions, faites nous un commentaire dans la fenêtre “Précision(s) / Autre(s)”,

  • Il n’y a aucune obligation de remplissage, lorsque vous ne savez pas, laisser le thermicien s’en charger,

  • Selon vos éléments sélectionnés n’hésitez pas à nous communiquer un maximum d’information tels que le modèle, la référence, la marque, les caractéristiques techniques
icon-app-pitchedroof Created with Sketch.

Mur extérieur

  • Les parois périphériques constituent une partie de l’enveloppe du bâtiment qui doit être performante afin de limiter les besoins en énergie.

  • Choisissez  de préférence des murs avec une résistance thermique supérieure à 1 m².K/W.

  • N’hésitez pas à en parler avec votre futur constructeur et/ou votre architecte pour sélectionner le matériau qui pourra être mis en œuvre.

  • L’épaisseur sera déterminée par le thermicien en fonction de l’ensemble des éléments saisis dans ce formulaire.

Emplacement de l’isolant

  • Choisissez l’emplacement de votre isolant, intérieur, extérieur ou encore réparti tels que les monomurs…

  • Consultez votre architecte et/ou le corps d’état concerné par l’isolation des murs périphériques. Chaque système constructif intègre une mise en œuvre adaptée.

  • L’épaisseur sera déterminée par le thermicien en fonction de l’ensemble des éléments saisis dans ce formulaire.

  • Si vous avez déjà sélectionné un type d’isolant pour votre projet indiquer le nous dans la fenêtre “Précision(s) / Autre(s)”.

  • La résistance thermique moyenne des murs périphériques doit être de préférence supérieure à 4 m².K/W pour une construction RT2012.

Doublage

  • Choisissez un type de doublage si vous avez une isolation thermique intérieure.

  • Consultez votre future plaquiste et/ou votre architecte afin qu’il vous conseille dans le choix de votre doublage.

  • ​Dans le cas de murs en agglos, la résistance thermique de l’isolant composant le doublage devra être de préférence supérieure à 4 m².K/W.

  • Dans le cas de murs en briques isolantes, la résistance thermique de l’isolant composant le doublage devra être de préférence supérieure à 3 m².K/W.
icon-app-pitchedroof Created with Sketch.

Fondations

  • Le plancher bas doit être également très performant afin de limiter les besoins en énergie.

  • Demander à votre constructeur et/ou votre architecte pour obtenir plus d’informations concernant les fondations de votre bâtiment.

  • La situation du bâti et la qualité du sol sont deux critères à prendre en compte pour déterminer le mode constructif.
icon-app-pitchedroof Created with Sketch.

Emplacement de l’isolant

  • L’isolation en sous face n’est pas adaptée pour un plancher sur terre-plein.

  • Chaque système constructif intègre une mise en œuvre adaptée. Consultez votre architecte et/ou votre constructeur pour déterminer le mode constructif adapté à votre projet.

  • L’épaisseur sera déterminée par le thermicien en fonction de l’ensemble des éléments saisis dans ce formulaire.

  • Si vous avez déjà sélectionné un type d’isolant pour votre projet indiquer le nous dans la fenêtre “Précision(s) / Autre(s)”.

  • La résistance thermique moyenne des planchers bas doit être de préférence supérieure à 4 m².K/W pour une construction RT2012.
icon-app-pitchedroof Created with Sketch.

Plancher haut

  • Le plancher haut est très souvent à l’origine d’importantes déperditions thermiques, il doit donc être très performant afin de limiter les besoins en énergie.

  • Demandez à votre constructeur et/ou à votre architecte afin de déterminer le mode constructif le plus adapté.

  • La résistance thermique moyenne des planchers haut doit être de préférence supérieure à 7 m².K/W pour une construction RT2012.

Emplacement de l’isolant

  • Il est important de consulter le fabricant, par exemple, très souvent, selon les matériaux utilisés, une isolation coté intérieur n’est pas recommandée à raison, à terme, d’un probable risque de condensation.

  • Interrogez également votre architecte et/ou votre constructeur car chaque système constructif intègre une mise en œuvre appropriée.

  • L’épaisseur sera déterminée par le thermicien en fonction de l’ensemble des éléments saisis dans ce formulaire.

  • Si vous avez déjà sélectionné un type d’isolant pour votre projet indiquer le nous dans la fenêtre “Précision(s) / Autre(s)”.
icon-app-pitchedroof Created with Sketch.

Menuiseries

  • Pour une construction RT 2012, la menuiserie doit avoir un coefficient de transmission thermique global Uw inférieur à 1,5 W/(m2.K).

  • La performance thermique d’une menuiserie est très étroitement liée au matériau qui la compose.

  • Dans le cas d’une ventilation mécanique contrôlée (VMC), demandez au menuisier si les entrées d’air seront intégrées aux menuiserie.

  • N’oubliez pas de demander à votre fabricant le classement AEV, permettant de classer la menuiserie selon plusieurs critères :
    1. Perméabilité à l’Air (A),
    2. Étanchéité à l’Eau (E)
    3. Résistance au Vent (V)

Vitrages

  • Le triple vitrage procure une meilleure isolation qu’un double vitrage.

  • Le triple vitrage limite fortement les apports solaire que ce soit en terme de chaleur ou en terme de lumière.

  • Le double vitrage est quant à lui moins épais et moins lourd.
icon-app-pitchedroof Created with Sketch.

Porte d’entrée

  • Pour une construction RT 2012, une porte d’entrée doit avoir un coefficient de transmission thermique global Ud inférieur à 1,5 W/(m2.K).

  • N’oubliez pas de demander à votre fabricant le classement AEV, permettant de classer la menuiserie selon plusieurs critères :
    1. Perméabilité à l’Air (A),
    2. Étanchéité à l’Eau (E)
    3. Résistance au Vent (V)

Chaque classe garantit l’isolation, plus ou moins efficace, contre les intempéries (air et eau), et la résistance à la déformation pouvant être provoquée par des rafales de vent. Plus le classement est élevé, plus l’étanchéité est importante et plus une porte est performante à ces trois critères, plus elle sera résistante dans le temps face aux intempéries.

icon-app-pitchedroof Created with Sketch.

Volets

  • Votre bâtiment doit avoir l’accès à l’éclairage naturel. La RT2012 impose donc que la surface totale des baies doit être supérieure ou égale à 1/6 de la surface habitable.

  • Afin de limiter les surchauffes en été, les protections solaires mobiles sont donc nécessaires et imposées par la RT2012 pour les baies des locaux de sommeil de catégorie CE1 uniquement.
icon-app-pitchedroof Created with Sketch.

Chauffage

  • Les systèmes de chauffage qui vous sont proposés sont les plus couramment utilisés en maison individuelle :
    1. Pompe à chaleur
    2. Poêle à granulés
    3. Chaudière à combustible
    4. Radiateur électrique

  • Le choix du système de chauffage se fait, entre autre, en fonction de la zone géographique et de l’orientation de la maison.

  • Il est conseillé d’orienter plein sud votre maison pour bénéficier au maximum des apports solaires.

  • Demandez conseil aux fabricants et/ou à votre architecte.

  • Si vous avez déjà sélectionné un système de chauffage pour votre projet indiquer le nous dans la fenêtre “Précision(s) / Autre(s)” (Marque, Référence, Modèle…).

Pompe à chaleur

Les pompes à chaleur peuvent être utilisées comme système de chauffage principal :

  • Le système air/eau absorbe les calories de l’air extérieur pour les transformer en chaleur et les redistribuer dans vos radiateurs et/ou plancher chauffant.
  • Le système air/air absorbe les calories de l’air environnant pour les redistribuer dans les pièces de la maison soit par un réseau de soufflage du type gainable soit par des unités intérieures de type split.
  • Le système eau/eau absorbe les calories de la nappe phréatique ou du sol pour les redistribuer dans le circuit d’eau chaude.

Poêle à bois/granulés

Le poêle peut être utilisé comme système de chauffage principal jusqu’à une certaine limite de surface (≅ 100 m²) selon les modèles. Il est fréquemment employé comme complément à un autre mode de chauffage.

  • Le poêle à bûche diffuse sa chaleur par rayonnement, elle se restreint autour du poêle pour descendre en température rapidement lorsqu’on s’éloigne de ce système de chauffage.
  • Le poêle à granulés diffuse sa chaleur par ventilation. Ce système permet de maintenir une température constante sur une plus longue durée et une plus grande surface.

Chaudière

Les chaudière peuvent être utilisées comme système de chauffage principal :

  • La chaudière à condensation récupère la chaleur dans la vapeur d’eau des fumées et l’utilise pour préchauffer l’eau de la chaudière.
  • La chaudière à basse température peut chauffer l’eau du réseau de chauffage à une température plus faible que les anciennes chaudières (40° contre 90°). En limitant la température minimale, les fumées sont rejetées à plus basse température.
  • La chaudière mixte, aussi appelée chaudière hybride, est un type d’installation qui utilise deux sources d’énergie, contrairement à une chaudière classique qui est alimentée grâce à un seul combustible.
  • La chaudière micro-cogénération produit de l’énergie thermique mais également de l’électricité à partir de la même source d’énergie primaire (gaz, fioul, bois).

Radiateur électrique

Afin de respecter les exigences de la RT2012 en terme de consommation d’énergie, le radiateur électrique, dans la plupart des cas, ne  pourra pas être utilisé comme un système de chauffage principal. Il est fréquemment employé comme complément à un autre mode de chauffage.

En effet, le chauffage électrique est très fortement pénalisé par la réglementation thermique car celle-ci intègre un coefficient de conversion très important de 2,58 c’est-à-dire qu’il faut produire 2,58 kWh d’énergie primaire pour disposer d’1 kWh d’énergie finale (celle consommée dans votre maison).

  • Le convecteur électrique réchauffe une pièce par convection, c’est-à-dire par mouvements d’air chaud. L’air ambiant pénètre par le bas du radiateur et se réchauffe au contact de la résistance électrique. Il ressort par le haut du radiateur, plus chaud.
  • le radiateur rayonnant ne repose pas que sur la convection, il utilise aussi le principe du rayonnement, tout comme un radiateur infrarouge. La chaleur est transmise à la pièce à l’aide d’une plaque chauffée par des résistances électriques, qui rayonne en direction des objets et des personnes.
  • Le radiateur à inertie repose lui sur le principe du stockage de chaleur dans un matériau réfractaire et dense afin de la restituer par la suite.
icon-app-pitchedroof Created with Sketch.

Eau chaude sanitaire (ECS)

  • Pour tout projet de construction de maison individuelle ou accolée, la réglementation thermique RT2012 impose de recourir à une source d’énergie renouvelable obligatoire. Le chauffe-eau thermodynamique peut être considéré comme tel et donc être utilisé comme une solution alternative.

  • Un chauffe-eau thermodynamique fonctionne exactement de la même manière qu’une pompe à chaleur, c’est-à-dire qu’il va capter les calories présentes dans l’air (ou dans le sol) pour chauffer l’eau.

  • Demandez conseil à votre fabricant.
icon-app-pitchedroof Created with Sketch.

Ventilation

  • Obligatoire pour une construction neuve.

  • La VMC simple flux permet d’aspirer l’air vicié de l’intérieur via des bouches d’extraction pour faire rentrer de l’air neuf de l’extérieur via des entrées d’air.

Il existe deux types de VMC simple flux :

    • La VMC simple flux autoréglable
    • La VMC simple flux hygroréglable

  • La VMC double flux permet de renouveler l’air intérieur avec des débits fixés à l’avance et de récuperer une partie des calories de l’air extrait grâce à son échangeur. Elle se compose de deux réseaux de gaines distincts, chacun doté de son propre ventilateur, le premier insufflant l’air neuf dans les pièces de vie, le second expulsant l’air vicié à partir des pièces de services.
icon-app-pitchedroof Created with Sketch.

Énergie renouvelable

  • Chauffe-eau thermodynamique

  • Capteurs solaires pour la production d’ECS

  • Chaudière micro-cogénération

  • Contribution des énergies renouvelables ≥ à 5 kWhEP/m².an :

    • Pompe à chaleur

    • Éolienne

    • Chauffage bois

    • Solaire Photovoltaïque

  • Raccordement à un réseau de chaleur

Fermer le menu